Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare de Trézien

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 mai 2017

Phare de Trezien

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques : 48° 25,409’ N - 04° 46,736’ W (WGS 84)

Hauteur totale : 37,20 mètres - 86,20 mètres au-dessus de la mer.

Feu  : Feu de direction blanc à deux occultations groupées toutes les six secondes, lampe à led de 35 watts.

Optique : distance focale de 0.15 mètre

Portée  : 22 milles

Le phare est ouvert au public

Description

Implanté dans les terres, à 500 mètres du rivage et à 1,5 km de la Pointe de Corsen qui délimite l’Océan Atlantique et la Manche, le phare de Trézien est équipé d’un feu directionnel, aligné sur le feu du phare de Kermorvan. Il permet de monter et descendre en sécurité le chenal du Four.
A proximité, le centre du Cross Corsen est installé. Sa mission est de surveiller le trafic passant au large et de coordonner le sauvetage en Manche Ouest.
Son fût tronconique est terminé par un encorbellement en consoles assemblées par des arcs supportant une balustrade en pierre cylindrique. La tour repose sur un soubassement tronconique en maçonnerie de pierres de taille en granit, provenant de l’Aber Ildut.

Historique

Le 1er janvier 1894 le phare de Trézien est allumé. Le feu fonctionne par incandescence alimenté au gaz d’huile.
En 1900, grâce à la Société Parisienne Luchaire, un brûleur à incandescence par la vapeur de pétrole est installé (par rapport au brûleur à gaz, le pétrole, combustible relativement stable, est plus facile à produire, à transporter et à transvaser). Ce système d’éclairage est tellement "sûr" qu’il perdurera de nombreuses années (jusqu’en 1963).
Le 15 août 1944, la tour du phare est traversée de part en part par un obus, qui, sans éclater, endommage une partie de l’escalier de granite. La base du phare sera également touchée et le parement en pierres abimé.

1946  : allumage d’un feu provisoire
1963  : électrification du phare
1984  : automatisation
1987 : le phare est ouvert au public.
2008 : la commune de Plouarzel achète la maison du gardien et transforme le bâtiment en accueil du public avec une exposition permanente consacrée au balisage dans le chenal du Four.

Plan

Télécharger le plan (format pdf - 71.1 ko - 16/12/2011) du phare

Photographies