Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare de Kermorvan

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 septembre 2017

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques :
48° 21,718’N - 04° 47,393’ W (WGS 84)

Hauteur totale : 20.35 mètres

Feu  : blanc à un éclat régulier toutes les cinq secondes produit par une optique tournante et éclairage par lampe à led de 180 watts, distance focale de 0.25 mètre

Portée  : 22 milles

Description

La tour carrée caractéristique du phare de Kermorvan se dresse à l’extrémité de la presqu’île du même nom.

Face au Conquet, cette langue de terre est site classé et appartient au Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres.

Historique

Le phare de Kermorvan est le phare à terre le plus occidental de France. Aligné sur les phares de Lochrist, Trézien et Saint-Mathieu, il indique les chenaux de la Helle et du Four.

Sa construction et son allumage sont supervisés en 1849 par Louis Plantier.
En 1874 une cloche de brume est installée.
Par décision ministérielle du 16 mai 1898 le fort de Kermorvan situé près du feu est déclassé et remis au ministère des travaux publics. Il est aménagé pour le gardien du phare et sa famille.
Il fait partie des rares phares épargnés en 1944.
Son système d’éclairage a été démonté et conservé pendant la guerre.
Automatisé depuis 1994, il est désormais télécontrôlé. Il n’est plus gardienné et ne se visite pas.

Plan

Télécharger le plan (format pdf - 36.8 ko - 16/12/2011) du phare

Photographies