Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare de l’île aux Moutons

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 janvier 2012 (modifié le 26 mars 2012)

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques  : 47° 46,500’N - 04° 01,750’ W

Hauteur totale : 17.10 mètres

Feu : blanc, vert et rouge à deux occultations, rythme isophase période quatre secondes, optique d’horizon, distance focale de 0.25 mètre, lampe halogène de 150 watts.

Portée  : 15 milles dans le blanc, 11 milles dans les secteurs colorés

Description

Bâti en 1879 sur un îlot situé à 3 milles des côtes au large de Concarneau au Nord Ouest des îles des Glénan, ce phare se présente comme une tour carrée blanche accolée au pignon d’une maison en maçonnerie de pierres apparentes.

Historique

Au XIXème siècle, les activités pêche et commerce se développement dans l’archipel. Le trafic local vers les ports devient important.
Les marins multiplient les demandes pour l’établissement d’un phare sur l’île aux Moutons.

Une maison-phare est construite en 1879.

Électrifié en 1951, il est automatisé depuis 1983 et télécontrôlé depuis la station de contrôle du phare du Créac’h à Ouessant.
Il n’est plus gardienné et ne se visite pas.

Dans le cadre du programme européen intitulé " Conservation de la sterne de Dougall en Bretagne", depuis l’été 2006, des panneaux solaires remplacent, en période estivale, l’aérogénérateur pour produire l’énergie nécessaire au fonctionnement du phare de l’île aux Moutons.
La sterne de Dougall est aujourd’hui l’un des oiseaux de mer les plus rares d’Europe. Elle s’est reproduite à l’île aux Moutons jusqu’au début des années 1970 (360 couples). Depuis, elle est présente occasionnellement. Le dernier couple nicheur est observé en 1996. Chaque année, l’éolienne qui alimente le phare est responsable de la mort accidentelle de sternes.

Afin de favoriser le retour de la colonie de sternes de Dougall sur l’île aux moutons, 60 panneaux solaires ont été fixés sur des supports en aluminium marine. L’énergie électrique est acheminée au phare par un câble enterré.
Les armoires contenant les régulateurs, batterie d’accumulateurs, coupleurs et l’automate gérant l’énergie sont installées au rez de chaussée du phare.

Plan

Télécharger le plan (format pdf - 98.2 ko - 16/12/2011) du phare

Photographies