Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare de Kéréon

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 juin 2018 (modifié le 23 juillet 2018)

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques :
48°26,240’ N - 5°01,543’W (WGS 84)

Hauteur totale : 47.25 mètres

Feu  : 2+1 occultations, blanc (229°, portée 17 milles) et rouge (131°, portée 14 milles), lampe à led de 35 watts. Le rythme est réalisé par un écran tournant.

Optique : fixe en verre taillé de 0.92 mètre de focale.

Description

Le phare de Kéréon est situé au Sud-Est de l’île d’Ouessant, côté Sud-Est du passage du Fromveur, au Nord-Ouest de l’île Bannec sur la roche Men-Tensel.
Tour cylindrique de couleur grise en maçonnerie de pierre de taille apparente sur un soubassement ovoïde en maçonnerie de pierre de taille apparente. Fût terminé par une console supportant une balustrade à dés.

La tour de Kéréon est l’une des plus luxueusement aménagées. L’escalier tourne dans une cage aux murs ornés de mosaïque. Le vestibule, la cuisine, deux chambres de gardiens richement lambrissées de chêne constituent les quatre premiers niveaux mais c’est la salle d’honneur, située au 5ème niveau, qui retient l’attention : revêtement mural en lambris de chêne de Hongrie dont plusieurs panneaux sont décorés de l’étoile des phares en relief. Le parquet, posé sur bitume, est décoré en son centre d’une grande rose des vents réalisée en ébène et acajou. Kéréon est ainsi le dernier "phare monument" érigé en mer...

Dans le vestibule, trône une plaque commémorative en porphyre de nuance verte, surmontée d’une guirlande de feuilles de chêne en bronze doré où l’on peut lire notamment : "phare construit en vertu d’un don ... (9 février 1794)".

Historique

Après le Stiff, le Créac’h et la Jument, les abords de Ouessant ne sont pas encore totalement sécurisés au début du XX ème siècle : la prochaine étape, est de permettre la navigation de nuit dans le Fromveur.
Le 17 juin 1907, la commission des phares autorise l’établissement d’un soubassement ovoïde maçonné sur l’écueil de "Men-Tensel - la Pierre Hargneuse". On installe un chantier à terre à Argenton et un poste de mouillage fixe aux abords de la roche pour le baliseur "Léon Bourdelles".
Les travaux débutent en 1909 après deux ans de travaux préparatoires. Une circonstance extérieure va déterminer le devenir de l’ouvrage qui allait s’élever sur Men-tensel : madame Jules Le Baudy, le 2 janvier 1910, écrivait au ministre des travaux publics : "Ayant appris que le Ministère des travaux publics était sur le point de commencer l’exécution d’un phare sur la roche "Men Tensel" située à l’Ouest de l’îlot de Loedoc, passage du Fromveur, et désirant honorer la mémoire de mon grand-oncle Charles Marie Le Dall de Kéréon, par une contribution à l’érection d’un édifice de cette nature, j’ai l’honneur de vous proposer d’y concourir pour une somme de cinq cent quatre vingt cinq mille francs ..". Le phare portera après son achèvement le nom de phare de Kéréon, il sera construit en granit avec un diamètre à la base de quatorze mètres et une hauteur d’environ trente mètres au-dessus du niveau des hautes mers, il sera pourvu d’appareils d’éclairage et d’un signal sonore perfectionné ...".

Le projet est approuvé par arrêté ministériel en janvier 1910. Le feu de Kéréon a été allumé et mis en service le 25 octobre 1916. Une première phase d’automatisation a eu lieu en 1972 :
- électrification du feu qui fonctionnait alors au pétrole,
- installation de deux groupes électrogènes nécessaires à la mise en route du signal sonore et d’un aérogénérateur pour l’allumage du feu et la vie au phare.
Le démarrage du feu est donc automatique en fonction de la luminosité extérieure par le biais de cellules.
La surveillance des installations restait assurée par les gardiens (bon état des batteries ...).
Depuis le 29 janvier 2004, le phare de Kéréon est entièrement automatisé et télécontrôlé. Il n’est plus gardienné.

Patrimoine

31 décembre 2015 : le phare est inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

20 avril 2017 : le phare est classé au titre des monuments historiques par arrêté du ministère de la culture et de la communication.

"Phare de Kéréon 1916-2016, un siècle dans le courant"

Dossier de presse 2016 du musée des phares et balises d’Ouessant sur le site internet du parc naturel régional d’Armorique, à l’occasion des 100 ans de l’allumage du phare de Kéréon.

Plans

Télécharger les plans du phare :

Façade - Coupes verticales (format pdf - 1 Mo - 23/01/2014)

Coupes horizontales - Niveaux -1 à 1 (format pdf - 626.8 ko - 23/01/2014)

Coupes horizontales - Niveaux 2 à 6 (format pdf - 717.2 ko - 23/01/2014)

La salle d’honneur (format pdf - 103.8 ko - 16/12/2011)

Vue générale de l’ouvrage - 1910 (format pdf - 835.9 ko - 20/03/2014)

Photographies