Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Navigation : navires, phares, sauvetage

Je navigue à proximité d’un phare ou d’une balise

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 juin 2022

Les parages des phares et des balises peuvent être dangereux, ne les approchez pas de trop près.

Nous sommes fiers de vous proposer, au travers des aides à la navigation, un dispositif d’aide au positionnement.

Pour en bénéficier au mieux, il faut :

Bon à savoir
  • Les aides à la navigation ne sont pas d’une fiabilité absolue : elle peuvent tomber en panne ou être détériorées, les bouées peuvent dérader (se déplacer par rapport à leur position initiale), les conditions météorologiques (brume, houle par exemple) peuvent diminuer leur efficacité. Tout navigateur avisé doit s’appuyer sur plusieurs sources d’information pour s’assurer de sa position
  • Les bouées, qui sont des dispositifs flottants ancrés au fond par un corps mort et reliés par une chaîne, n’ont pas de position fixe mais évoluent dans leur rayon d’évitage. Il faut donc tenir compte de cette imprécision lors de votre navigation
  • Toutes les aides n’émettent pas de signal lumineux la nuit, il faut donc en tenir compte et savoir que même si elles n’émettent pas de lumière elles sont bien présentes et peuvent constituer des obstacles
  • Certaines aides sont équipées de socles, corps-morts, embases, dispositifs d’accès... qui peuvent être immergés à marée haute ou peu visible. De manière générale et pour ces raisons, il est donc déconseillé de naviguer trop près de ces aides ou de chaluter à proximité.
A faire, à ne pas faire


  • Il est interdit d’accéder aux bouées et autres ouvrages en mer : ils ne sont pas conçus pour accueillir du public, vous pourriez prendre des risques pour votre sécurité ou endommager les équipements.
  • Il est interdit d’émettre un signal lumineux rythmé, de quelque nature que ce soit, à bord. En mer, les feux fixes sont pour les navires, les feux rythmés sont pour les aides à la navigation
  • Il est défendu de s’amarrer sur une installation de signalisation maritime.
  • Le stationnement et le mouillage des ancres sont formellement interdits dans les chenaux d’accès et dans la zone d’évitage d’une installation de signalisation maritime flottante.
  • Si vous constatez qu’une aide à la navigation ne fonctionne pas, après vérifications (l’aide est peut être déjà signalée via l’information nautique, vos documents nautiques ne sont peut-être pas à jour, certaines aides s’allument un peu plus tardivement à la tombée de la nuit...) il vous est demandé de le signaler sans délai à l’autorité maritime (capitainerie par exemple) la plus proche afin que l’information nautique puisse être traitée et transmise le cas échéant.
  • En cas d’abordage d’une aide à la navigation, il faut le signaler immédiatement à l’autorité maritime la plus proche. Ne pas le faire constitue une infraction au code des transports et est passible de six mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende.