Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare postérieur de Bodic

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 juillet 2012

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques :
48°48,746’ N – 03°05,462’ W (WGS 84)

Hauteur totale : 23 mètres

Feu : feu scintillant blanc. Rythme : L= 0,6 - s /O = 0,6 s - T= 1,2 s

Optique : de direction, distance focale : 0,1875 mètre, lampe de 90 watts

Portée : 21 milles

Description

Le phare de Bodic est situé le long de l’estuaire du Trieux, rive gauche à 3 800 mètres en arrière dans le 225° du phare de la Croix, sur la commune de Lézardrieux.
Construit en plein champ, la lanterne se trouve à près de 50 mètres au dessus de la mer.
L’édifice actuel est un projet présenté par les ingénieurs Condemine et Grattesat.
Il remplace un phare allumé le 15 octobre 1867 et détruit par les troupes allemandes durant la seconde guerre mondiale.

Historique

Le premier phare

Construction de 1865 à 1867 d’une tour carrée de six niveaux surmontée d’un pignon portant le feu en œil de bœuf d’une hauteur de 15,40 mètres.

15 octobre 1867 : allumage du feu de quatrième ordre, à éclat blanc toutes les quatre secondes, catadioptrique, il fonctionne à l’huile minérale.

5 mars 1913 : installation d’un feu directionnel blanc à occultation toutes les quatre secondes. Catadioptrique, de diamètre 0,50 mètre, il fonctionne aux vapeurs de pétrole.

1939 : feu directionnel blanc scintillant. Lentille d’un panneau au ½. Focale de 0,1875 mètre, il fonctionne au gaz propane.

Août 1944 : destruction totale par les troupes allemandes.

Le second phare

Construction de 1945 à 1948 d’une tour cylindrique en maçonnerie constituée de pierres lisses. Elle est accolée à un mur de façade trapézoïdal en maçonnerie lisse avec chaînes d’angles en maçonnerie de pierres apparentes.
Durant la construction un feu provisoire est installé sur un pylône métallique.

1948 : allumage du feu directionnel scintillant blanc, de focale 0,1875 mètre, feu électrifié.

Le phare, qui est automatique, n’est plus gardé depuis 2011.