Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare des Dames

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 février 2013 (modifié le 25 mars 2016)

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques :
47° 00, 677’ N – 2° 13, 259’ W (WGS 84)

Hauteur totale  : 18,77 mètres (pour une altitude de base de 17,50 mètres)

Portée : l’optique du phare positionnée à une hauteur de 16,77 mètres est constituée d’un écran tournant autour de la lampe, émettant un éclat long suivi de deu éclats courts toutes les 12 secondes. Sa portée géographique est de 16,50 milles dans le secteur blanc. D’une puissance de 60 000 candélas, elle indique différents secteurs de navigation rouges et verts d’une portée de 13 milles.

Le phare est toujours gardienné et ne se visite pas.

Description 

Ce phare est situé à la pointe des Dames, dans le bois de la Chaize, au Nord-Est de l’île de Noirmoutier en Vendée, à 2 600 mètres environ de l’entrée du port de Noirmoutier.

Construction 

Le phare des Dames est un petit bâtiment à longs-pans et pignons, servant de logement au gardien, d’où s’élève une tourelle en légère saillie sur le pignon, qui porte la lanterne, dite maison-phare. Le gros œuvre est une maçonnerie enduite faite de moellons d’extraction locale tandis que baies, solins, corniches et chaînes harpées sont réalisés en pierre de taille importée (granite de Bretagne et calcaire de Charente).
L’édifice a été conçu d’après un plan type national, établi par la commission des phares, qui fut le modèle d’un très grand nombre de fanaux construits sur le littoral français dans la seconde moitié du XIXème siècle.

Historique

En 1860, le conseil général de la Vendée demandait au ministère des Travaux publics, l’établissement d’un petit phare ou fanal (feu secondaire) à Noirmoutier, pour améliorer la signalisation nocturne des écueils rocheux de la baie de Bourgneuf.
En 1861, le service des phares et balises de la Vendée propose d’établir ce feu dans le bois de la Chaize, à proximité de la pointe Saint-Pierre. Mais en 1863, c’est un site dominant la plage des Dames qui fut finalement choisi pour ce projet.
L’ingénieur J.Dingler, dressa les plans, suivant les plans types établis par la commission des phares.
Sous sa conduite, les travaux furent réalisés de 1865 à 1867 par l’entreprise C. Lafontaine de Noirmoutier, pour un coût global de 26 000 francs.

1865 : le phare est allumé.

1944 – 1945 : projet d’électrification et de mise à occultations du feu.
Optique d’horizon de 0,25 mètre de distance focale - 3 occultations en 12’’ – 17 milles en blanc, 13 dans les secteurs rouges et verts.

1947 : mise en service du feu.

5 avril 1954 : demande du directeur des phares de suspension provisoire du service du feu (projet d’extinction).

16 juin 1954 : D.M. (décision ministérielle ) de suspension provisoire, effective au 1er octobre .

8 juin 1955 : rétablissement du service normal du phare.

1956 : installation d’un feu de secours avec une optique d’horizon de 0,10 mètre.

1980 : projet de rénovation avec remplacement de la lampe de 1500 watts 127/220 volts triphasé par une 500 watts 24 volts halogène (portée : 16 milles en blancs, 13 dans les secteurs colorés) avec secours 80 watts 24 volts (portée : 11 milles en blanc, 8 milles dans les secteurs colorés).

4 février 1993 : avis favorable à la création d’un secteur obscur de 127° entre les relèvements à 357° et 124 °.

3 mars 1993 : D.M. pour cette création.

2002 : mise en place du télécontrôle, le phare est automatisé.

2006 : rénovation de l’appareillage de commande, avec remplacement de la lampe existante par une 250 watts au halogénures métalliques.
Mise en place d’un moteur de type Escape pour la machine de rotation de l’écran tournant.
Modernisation de l’automatisme par la mise en place d’un nouveau coffret de commande et des sources d’énergie par l’installation de nouvelles batteries augmentant l’amplitude de fonctionnement des feux en cas de panne.

Patrimoine

Depuis le 29 novembre 2011, le phare des Dames est inscrit au titre des Monuments historiques.

Photographies et plans