Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare de Rosédo

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 juillet 2012

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques : 48°51,450’ N – 03°00,294’ W (WGS 84)

Hauteur totale : 13 mètres

Feu : à éclats blancs réguliers toutes les cinq secondes

Optique : optique tournante à quatre panneaux, distance focale de 0,15 mètre, lampe de 70 watts

Portée : 20 milles

Situation

Le phare du Rosédo se trouve dans le nord de l’île de Bréhat et indique la passe du Trieux. Il remplace le précédent phare construit en 1860 et détruit pendant la seconde guerre mondiale par les troupes allemandes.

Historique

Le premier phare

De 1858 à 1860 : construction d’une tour carrée en maçonnerie de pierres apparentes accolée au pignon d’un corps de logis en maçonnerie contenant le magasin et le logement du gardien. Toiture en zinc. Corniche à denticules et rambarde métallique.

1er août 1860 : allumage d’un feu fixe rouge de cinquième ordre alimenté à l’huile végétale.

1875 : fonctionnement à l’huile minérale.

1er mars 1897 : feu à éclat blanc toutes les cinq secondes, focale de 0,1875 mètre, fonctionnement aux vapeurs de pétrole.

1942 : électrification.

4 août 1944 : destruction par les troupes allemandes.

Le second phare

De 1947 à 1949 : construction d’une tourelle de 13 mètres de haut, rectangulaire à face arrondie accolée à la façade d’un corps de logis en moellons de pierres de tailles et toiture en ardoises. Corps peint en blanc avec inscription « ROSEDO ».

1949 : allumage du feu à éclat blanc toutes les cinq secondes, focale de 0,1875 mètre.

2001 : la lanterne est démontée et remplacée par un fanal à entretien extérieur, focale de 0,15 mètre à quatre panneaux, lampe halogène de 70 watts.

Automatisé, il n’est plus gardé depuis février 2007.

Photographies