Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare des Triagoz

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 mai 2017
Vue de l'escalier en grand format (nouvelle fenêtre)
Vue de l’escalier

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques :
48°52,285 N – 03°38,797 W (WGS 84)

Hauteur totale : 29 mètres

Feu  : deux éclats groupés toute les six secondes

Optique  : horizon , distance focale 0,25 mètre, lampe de 180 watts

Portée  : 14,5 milles dans le secteur blanc et 11 milles dans le secteur rouge

Situation

Le phare des Triagoz est situé au Nord de la baie de Lannion, dans le Sud-Est du plateau des Triagoz, sur l’écueil de Guen-Bras.
C’est une tour carrée en maçonnerie de granit rose de Ploumanac’h apparent avec encorbellement et chaîne d’angle.

Historique

Tout commence par un décret de Napoléon III du 12 mai 1860, décidant de la construction d’un certain nombre de fanaux destinés à protéger la route des paquebots. Le feu doit signaler la route de Perros-Guirec jusqu’à la baie de Morlaix.

La construction débute en 1861 sous la direction de l’ingénieur Pelaud. Comme il est impossible de tenir un bateau au mouillage, le sommet de la roche est arasé afin d’y construire un abri pour les ouvriers.
Deux palans servent à débarquer le matériel et les pierres de taille qui servent à la construction de la tour carrée de 30 mètres de hauteur.
Le chantier se passe bien et aucun accident grave n’est à déplorer.

15 novembre 1864 : allumage du feu

1981 : électrification puis automatisation

Avril 1984 : fin du gardiennage

L’ancienne coupole, avec son optique, est exposée à la subdivision des phares et balises de Lézardrieux.

Patrimoine

31 décembre 2015 : le phare est inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

20 avril 2017 : le phare est classé au titre des monuments historiques par arrêté du ministère de la culture et de la communication.

Photographies