Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare des Sept-Îles

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 mai 2017

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques  : 48°52,721 N – 03°29,399 W (WGS 84)

Hauteur totale  : 19,85 mètres

Feu : trois éclats blancs groupés en 20 secondes

Optique : tournante, distance focale de 0,3 mètre, lampe de 70 watts

Portée : 23,5 milles

Situation

Le phare des Sept-Îles est situé sur l’île aux Moines, à trois milles au large de Perros-Guirec dans les Côtes d’Armor.

Historique


Le premier phare

Construction entre 1832 et 1835 d’une tour cylindrique à toiture conique haute de 11 mètres. Le feu à éclat long blanc toutes les trois minutes, de quatrième ordre et de distance focale de 0,1875 mètre fonctionne à l’huile végétale. Il est allumé le 1er mai 1835.
En 1844 un roufle en bois est ajouté autour de la tour pour abriter les gardiens.

Le second phare

Construction entre 1853 et 1854 d’une nouvelle tour carrée de 15 mètres de haut accolée à la tour cylindrique. Dans l’ancienne tour sont installés le magasin aux huiles et deux chambres pour les gardiens.

10 septembre 1854 : allumage du nouveau feu, de troisième ordre, fixe blanc varié par éclats longs blancs toutes les trois minutes.

1875 : fonctionnement à l’huile minérale

1893 : le phare est gardé par une famille et de nouveaux logements sont construits après la destruction du roufle en bois.

1904 : mise en service d’un feu lenticulaire plus puissant à trois éclats blancs toutes les 15 secondes, le tout installé sur une cuve à mercure et fonctionnant à la vapeur de pétrole.

4 août 1944 : le phare est détruit par les troupes allemandes.

Le troisième phare

Construction entre 1948 et 1952 d’une tour de 20 mètres de haut, grise, cylindrique, en pierres apparentes, sur corps de logis.

28 juin 1952 : remise en service du feu avec les mêmes caractéristiques que l’ancien.

Avril 1957 : électrification du phare et installation d’un aérogénérateur, le premier de France.

Automatisé, les derniers gardiens ont quitté le phare des Sept-Îles le 27 novembre 2007.