Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare des Héaux de Bréhat

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 mai 2017

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques :
48°54,505 N – 03°05,177 W ( WGS 84 )

Hauteur totale : 56,60 mètres

Feu : à secteurs, quatre éclats groupés toutes les 15 secondes

Optique  : d’horizon, distance focale 0,50 mètre, lampe de 180 watts

Portée  : 15 milles dans le secteur blanc (285 °), 11,5 milles dans le secteur rouge (20°), 15 milles dans le secteur blanc (23°), 11,5 milles dans le secteur vert (30°).

Situation

Le phare des Héaux de Bréhat est situé sur les récifs des Épées de Tréguier, à la pointe du sillon de Talbert, il signale l’extrémité Ouest de la baie de Saint-Brieuc et balise l’entrée du chenal du Trieux vers l’île de Bréhat.
C’est une tour cylindrique en maçonnerie de pierres de taille de Kersanton.

Historique

En avril 1831 la commission des phares décide d’installer un feu provisoire sur un échafaudage en bois, le feu est allumé le 1er décembre 1832.
Dès 1833 l’échafaud de charpente tombe en ruine suite aux assauts des tempêtes et il devient urgent de le remplacer.
Construction entre 1837 et 1840 d’une tour cylindrique grise en maçonnerie de pierres de taille de 47,70 mètres de hauteur.
Le 1er février 1840 un feu fixe blanc de premier ordre, optique de focale de 0,92 mètre fonctionnant à l’huile végétale est allumé.

1880 : fonctionnement à l’huile minérale.

10 octobre 1902 : feu fixe blanc et rouge, optique de 0,70 mètre de focale.

18 juin 1903 : feu à éclats blancs toutes les quatre secondes

1905 : fonctionnement aux vapeurs de pétrole

1930 : installation d’un feu d’horizon à trois occultations sur 18 secondes, à secteurs blanc, rouge et vert, optique de 0,70 mètre de focale

Août 1944 : les allemands dynamitent le sommet de la tour.

De 1947 à 1949 : reconstruction du sommet du phare, il est rehaussé de 15 mètres, il atteint désormais 57 mètres de hauteur. Des travaux d’intérieurs sont réalisés et une nouvelle lanterne est mise en place avec un feu d’horizon à trois occultations sur 12 secondes, à secteurs blanc, rouge et vert, distance focale de 0,70 mètre.

En 1979 le phare est électrifié et équipé d’un aérogénérateur.

Automatisé, les derniers gardiens le quittent le 9 juillet 1982.

Patrimoine

Depuis le 23 mai 2011, le phare des Héaux de Bréhat est classé au titre des monuments historiques.

Photographie