Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare des Corbeaux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 mars 2013

Vue d'ensemble

Caractéristiques nautiques


Coordonnées géographiques :
46° 41,407’ N – 2° 17,091’ W (WGS 84)
Hauteur totale : 19,20 mètres (pour une altitude de base de 7,90 mètres)
Portée : l’optique tournante du phare positionnée à une hauteur de 17,00 mètres est constituée de 6 lentilles, émettant deux éclats rouges toutes les 15 secondes. Sa portée géographique est de 19,00 milles. D’une puissance de 90 000 candélas, ses éclats sont visibles sur 360 °.

Le phare ne se visite pas.

Description

Ce phare est situé à la pointe des Corbeaux à l’extrémité Sud-Est de l’île d’Yeu, en Vendée.

Tour pyramidale à section carrée, en maçonnerie lisse accolée à la face sud d’une maison rectangulaire en maçonnerie lisse formant un groupe avec divers bâtiments.

Historique

Le premier phare, construit en septembre 1862, sur les plans de l’ingénieur Marin en complément du Grand phare, pour faciliter le cabotage, était composé d’une tourelle carrée et d’un corps de logis maçonné d’une hauteur de 11,60 mètres.
Il fut détruit par les troupes allemandes le 25 août 1944, puis reconstruit en 1950, selon les plans de l’architecte Maurice Durand.
Il est automatisé depuis 1990.

2002 : dernière modernisation

Conservation de l’optique tournante, avec mise en place d’une lampe de 250 watts aux halogénures métalliques et d’une machine de rotation à 2 moteurs de type "Brushless" . La source d’énergie est le réseau EDF, secouru par un groupe électrogène à démarrage automatique de type « électro- diesel ». Les batteries de type « Fulmen », offrent au feu normal une autonomie de 14 heures et 7 nuits pour le feu de secours.

Patrimoine

Depuis le 1er décembre 2011, le phare des Corbeaux est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques.

Photographies et plan