Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sécurité maritime

Phare de Pen Men

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 janvier 2016

Phare de Pen Men

Caractéristiques nautiques

Coordonnées géographiques  :
47°38,844’ N, 3°30,554’ W (WGS 84)

Hauteurs :

Hauteur totale : 27,6 mètres
Hauteur de la focale : 23,56 mètres

Altitude de la base : 36 mètres

Portée : 30 milles

Feu  :

Optique tournante
Rythme : Feu blanc quatre éclats groupés 25 secondes.
Focale : 0,92 m
Lampe aux halogénures métalliques de 1000 watts secourue par lampe halogène de 650 watts défocalisée dans la même optique

Situation topographique

Partie Nord-Ouest de l’île de Groix. Au Sud-Est de la pointe de Pen-Men.
A l’extrémité Ouest : abri du signal sonore en maçonnerie identique.
Différents logements annexes.
Terrain 11845 m2

Description

Tour carrée en maçonnerie lisse, sur la partie Est d’un bâtiment rectangulaire en maçonnerie lisse, avec chaines d’angles en maçonnerie de pierres apparentes.

Historique

La volonté d’établir un phare sur l’île de Groix date de la création du port et de la ville de Lorient. Un premier projet, suivi d’effet, est proposé par le ministre de la Marine Thévenard en 1791. Le chantier commence en 1794 après bien des difficultés mais la construction s’effondre avant son achèvement.
En 1829 puis en 1834 une décision ministérielle demande la construction d’un phare à 200 mètres des ruines.
En 1835 un premier projet d’une tour ronde à base carrée est modifié pour obtenir une tour carrée sur un soubassement carré.
La construction du phare débute en 1835 et se termine en 1839.
En 1896-1897 une usine à gaz d’huile est installée à l’Ouest du phare dans de nouveaux locaux en remplacement de l’huile minérale utilisée depuis 1875.
L’optique est alors changée par réutilisation d’élément de l’optique du phare de Cordouan. Une cuve à mercure est installée et le phare fonctionne désormais au gaz d’huile comprimé.
La salle des machines actuelle est construite en 1949, accolée au soubassement carré du phare, en conservant le même style de construction.
En 1927 le bâtiment de la sirène de brume est construit au bord de la falaise. Il est relié à la salle des machines du phare par un tuyau conduisant l’air comprimé.

1ère optique : le 1er avril 1839, feu fixe blanc, optique de 0,92 de focale dioptrique.

Autres optiques :
Le 15 mai 1897 : Feu 4 éclats toutes les 25 secondes, optique tournante de 0,92 m. de focale de 4 panneaux au 1/8. (actuelle).
Feu au gaz d’huile Le 8 mars 1903 : Renforcement par un brûleur à incandescence par le pétrole.
Cuve à mercure : 1897.

Combustibles :
Huile végétale : 1839.
Gaz d’ huile : 1897.
Vapeur pétrole : 1903.
Électrification : 1949.

Patrimoine

Depuis le 31 décembre 2015, le phare est inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

Plans et dessins

Plan d’ensemble du phare de Pen Men (format pdf - 107.6 ko - 27/09/2011)
La coupole du phare de Pen Men (format pdf - 52.8 ko - 27/09/2011)

Photographies