Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Pêche maritime et aquaculture

Fonds européen pour la pêche : 35 millions d’euros

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 janvier 2015 (modifié le 8 octobre 2019)

Avec 27,8 millions d’euros en Bretagne et 6,9 millions d’euros dans les Pays de la Loire, le Fonds européen pour la pêche (FEP) a assuré le financement de projets contribuant au développement durable de la pêche et de l’aquaculture dans l’interrégion.

L’année 2013 a été celle de la fin de programmation des aides accordées aux secteurs de la pêche maritime et de l’aquaculture au titre du FEP, avant la mise en place, pour la période 2014-2020, d’un nouvel instrument financier, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

  Le FEP dans l’interrégion Nord Atlantique-Manche Ouest

Avec comme objectif le financement de projets contribuant au développement durable de la pêche et de l’aquaculture, le FEP a permis de soutenir :

  • la pérennité des activités de pêche et l’exploitation durable des ressources halieutiques,
  • les investissements de la filière pour valoriser les captures,
  • la réduction de la pression sur les stocks,
  • le renforcement de l’aquaculture,
  • la conservation et la protection l’amélioration des conditions de vie dans les zones où des activités sont menées dans le secteur de la pêche,
  • la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes actifs dans le secteur de la pêche.

Parmi l’ensemble des mesures mises en œuvre, une grande partie a été déléguée aux préfets de région, assorties d’une enveloppe régionalisée, de 28M€ pour la Bretagne et de 7,4M€ pour les Pays de la Loire.

  Le FEP en Bretagne

1 444 dossiers ont été programmés, pour un montant d’aides FEP de 27,8M€, répartis comme suit :

  • 670 dossiers au titre de l’axe 1 (adaptation de la flotte de pêche) dont 522 sur la mesure « modernisation des navires de pêche et sélectivité »,
  • 563 dossiers au titre de l’axe 2 (aquaculture, transformation et commercialisation des produits de la pêche et de l’aquaculture), dont 423 sur la mesure « investissements productifs en aquaculture »,
  • 211 dossiers au titre de l’axe 3 (actions d’intérêt commun), dont 97 sur la mesure « équipement des ports de pêche ».

  Le FEP dans les Pays de la Loire

520 dossiers ont été programmés, pour un montant d’aide FEP de 6,9M€ répartis comme suit :

  • 199 dossiers au titre de l’axe 1 dont 74 sur la mesure « modernisation des navires » et 93 sur la mesure « formation »,
  • 275 dossiers au titre de l’axe 2, dont 260 sur la seule mesure « investissements productifs en conchyliculture »,
  • 46 dossiers au titre de l’axe 3, dont 33 sur la mesure « équipement des ports ».

  La division pêche-aquaculture en charge des aides publiques à la DIRM NAMO

La mise en œuvre des politiques d’aides de l’Union européenne et de l’État pour la pêche maritime et l’aquaculture marine est assurée à la direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest par la division pêche-aquaculture (DPA).
Pour en savoir plus sur la DPA, consulter sa fiche d’identité sur ce site.

crédit photo (navire) : © Laurent Mignaux/MEDDE-MLETR